Anis de Flavigny - Parfum CITRON

Bourgogne-Franche-Comté - Les Anis de Flavigny - Recette de 1591

Les véritables anis de l'Abbaye de Flavigny, délicatement parfumés au  CITRON , dans leurs étui d’origine de 19 grammes.

 

Au XVIème siècle, l’Anis vert, déjà célèbre depuis le moyen-âge pour ses vertus curatives, est transformé en un petit bonbon de sucre blanc, tout rond, renfermant une graine d'anis dragéifié.

On doit ce délicat bonbon aux Moines de l’Abbaye de Flavigny et à leur grande patience. En effet, au XVIème siècle, il fallait 6 mois de travail pour réaliser cette confiserie, contre 15 jours aujourd’hui…

 

Aujourd'hui les anis sont déclinés en différents parfums.

€1.95
En stock
Végan
Végan
Entreprise du Patrimoine Vivant
Entreprise du Patrimoine Vivant
Artisanat Français
Artisanat Français

Learn more

L’anis de l’abbaye de Flavigny est un bonbon d’un gramme constitué d’une graine d’anis en son cœur, de sucre de betterave et d’un arôme naturel d’anis étoilé qui lui procure un grand équilibre de goûts.

 

Les origines de ce bonbon : 

 

Des écrits attestent que l’Anis de l’abbaye de Flavigny est fabriqué depuis 1591 par les moines. Ces bonbons étaient offerts aux hôtes séjournant à l’abbaye, mais également aux voyageurs de passage dans la ville voisine de Semur-en-Auxois.

 

La naissance de ces bonbons à l’anis pourrait même être encore plus ancienne. On parle de 719, date de création de l’abbaye.

 

Les Anis de Flavigny aujourd'hui :

 

Vérité ou légende, en tout cas, les bonbons à l’anis sont encore fabriqués de nos jours dans l’ancienne abbaye du village de

Flavigny par la petite entreprise artisanale appartenant depuis des générations à la famille Troubat? Cette entreprise est la seule fabrique d’anis de Flavigny depuis 1923.
Elle perpétue la tradition avec une production d’environ 250 tonnes par an.

 

 

La fabrication des Anis de Flavigny :

 

La fabrication de cette petite dragée relève d’un savoir-faire et d’une recette inchangés depuis plus de quatre siècles.

S’il est possible de visiter la fabrique, on ne peut cependant pas y observer toutes les étapes de fabrication, car quinze jours sont nécessaires pour faire naître le bonbon.

La fabrication des bonbons débute par la sélection de graines d’anis, que l’on dépose ensuite dans de grandes bassines à dragées (que l'on appelle une turbine). Les graines roulent et sont progressivement enrobées de couches successives de sirop de sucre parfumé.

À l’image d’une boule de neige, la confiserie grossit jusqu’à l’obtention d’un bonbon d’environ 1 gramme.

Le procédé nécessite beaucoup d’attention. Il ne faut pas faire de « double » (des bonbons jumeaux qui se seraient collés l'un à l'autre). Il faut aussi rester vigilant durant toute la fabrication pour que chaque bonbon soit bien lisse.

 

Un bonbon qui a toujours été moderne :

 

Les écrits nous apprennent que les Anis étaient très appréciés dès le 16ème siècle. Ce bonbon a également connu un renouveau dans le Paris des années 1930, puisqu’il faisait partie des friandises (avec le chocolat Menier) vendues dans les premiers distributeurs automatiques du métro parisien.

 

Aujourd'hui, les anis de l’abbaye de Flavigny s’exportent partout en Europe, mais également dans le monde entier vers les États-Unis, le Canada, le Chili, le Brésil, et le Japon.

Toujours dans son emballage illustré d’un berger et d’une bergère bourguignons, la belle histoire d’amour de ces deux personnages est déclinée sur toute la collection des différentes boîtes d’arômes toujours naturels, que nous vous proposons également à la vente sur notre site.

 

The manufacturer

You will like also...