Sucre d'Orge de Moret - Bâton

Ile de France - Des Lis Chocolat - 1638

Spécialité de la ville de Moret-sur-Loing depuis 1638, le sucre d’orge des contes pour enfants a été inventé au sein du couvent des religieuses bénédictines de Notre-Dame-des-Anges.

La précieuse recette n’a pas évolué depuis près de 400 ans et nous régale toujours par son subtil goût d’orge inimitable.

Bâton de sucre d'orge : 11 g env.

1,95 €
En stock
Ingrédients rigoureusement sélectionnés
Ingrédients rigoureusement sélectionnés
Artisanat Français
Artisanat Français

En savoir plus

Le sucre d’orge de Moret-sur-Loing est une très ancienne confiserie de France. C’est un sucre dur et coloré, qui contient des extraits d’orge. Il se présente soit sous forme de berlingots de couleur ambrée, soit en bâtonnets translucides.

 

Les secrets de préparation

Les sœurs découvrirent que la décoction d’orge perlé (grain d’orge débarrassé de l’enveloppe adhérente et du son) pouvait colorer et parfumer le sucre de canne cuit (le sucre de betterave n’apparaît que sous Napoléon en 1812) et que le vinaigre pouvait empêcher sa cristallisation. 

La recette exacte du sucre d’orge de Moret est encore secrète de nos jours. Ce bonbon unique en son genre servait de médication, calmant les maux de gorge des orateurs dont il devint un allié précieux. Son usage se développa également à la cour de Louis XIV.

 

Une disparition brutale,

120 ans de succès avant une disparition brutale.

Après avoir prospéré jusqu’en 1758, le monastère disparut en 1792 suite à la Révolution, emportant avec lui, le secret original de la fabrication du sucre d’orge qui semblait à tout jamais perdu.

Il réapparut cependant sous le Second Empire, avec sœur Félicité, religieuse de l’ancien prieuré, qui revint habiter son cher Moret-sur-Loing avec la recette. La fabrication reprit alors à nouveau et perdure aujourd’hui. Le secret de fabrication se transmettant toujours de sœur en sœur.

 

Nouveau succès du sucre d’orge au début du 20ème siècle et second arrêt de production. 

Entre 1920 et 1930, le succès du sucre d’orge de Moret est considérable, mais à nouveau, en 1960, des difficultés de toutes sortes contraignent les religieuses à cesser la fabrication et à quitter la ville en 1972.

 

Transmission de la recette des Sœurs à un confiseur. 

Avant de partir, la dernière dépositaire de la recette du sucre d’orge, sœur Marie-André, confia le précieux secret à un confiseur de Moret-sur-Loing, également chef de chœur de la communauté religieuse, Jean Rousseau. 

Il apprit la recette par cœur, puis enferma le parchemin dans un coffre. À sa suite, son fils fit de même. Depuis 1970, le sucre d’orge est devenu une histoire de famille et Michel Rousseau est le seul à fabriquer aujourd’hui le sucre d’orge traditionnel de Moret-sur-Loing. 

Le 1er janvier 2012, la société Des Lis Chocolat racheta la société Jean Rousseau et devint propriétaire du sucre d’orge des religieuses de Moret, en lui donnant un nouvel essor notamment à l’export, et particulièrement au Japon.

La maison Rousseau avait également créé en 1999, le musée du Sucre d’orge des religieuses, dont l’exploitation a été reprise par la ville de Moret-sur-Loing en 2012.

On trouve cette petite douceur sous la forme d’un bâtonnet translucide comme de l'ambre, ou d'cœur transparent tous les deux marqué d’une croix et des initiales « R » et « M » signifiant « Religieuses de Moret ». Les bonbons sont recouverts de sucre glace afin qu’ils ne collent pas entre eux dans leur boîte. Les bâtonnets eux sont enveloppés de cellophane.

Le fabricant

En un mot, Denis Jullemier, actuel patron de la maison « Des Lis chocolat » fait revivre les bonbons d'antan.

 

Une tradition née en 1870

C’est en 1870 que François-Étienne Desserey, confiseur installé rue de Paris à Nemours, crée son bonbon au coquelicot. Cette fleur reconnue pour ses vertus apaisantes est très abondante dans les champs de seine et marnes. Le bonbon au coquelicot prendra vite le nom de « Coquelicot de Nemours » et deviendra emblématique de la ville. 

 

Une histoire qui se poursuit en 1987

La maison Des Lis Chocolat a été créée en 1987 par la Famille Bosc à Nemours. Comme son nom l’indique, elle était spécialisée dans les chocolats, mais le chocolatier perpétuera la tradition en associant avec succès le chocolat et le coquelicot cueillis à la main dans le canton de Nemours, qui deviendra un produit phare, primé et récompensé à de nombreuses reprises. 

 

Un développement à partir de 2006

La chocolaterie a été reprise en 2006 par Denis Jullemier qui après une carrière au sein de groupes agroalimentaires reprend l’affaire et redéveloppe la partie confiserie

Sa particularité : il redonne leurs lettres de noblesse à des bonbons oubliés ou disparus. Coquelicot sauvage de Nemours bien sûr, mais également le sucre d’orge des Religieuses de Moret, qu’il reprend en 2012. Le sucre d’orge étant aussi une confiserie ancrée dans l’histoire locale. Créé en 1668, c’est en plus l’une des plus anciennes confiseries de France. Il reprendra également la production des sablées Briards. 

Plus récemment, Denis Jullemier a ressuscité deux nouvelles confiseries emblématiques de l’ile de France, 

Les Buchettes sénonaises. Une confiserie qui a participé à la renommée de l’abbaye de Sens pendant plus de 100 ans. 

Le Chassebleau de Fontainebleau. Cette spécialité de la ville impériale était très appréciée par François 1er.

La Maison Des Lis Chocolat aujourd'hui

La Maison délice Chocolat et Denis Jullemier, sont de véritables promoteurs de la tradition de leur région. Ils sont les détenteurs d’un savoir-faire qui existait déjà dans les siècles derniers et qui aurait pu disparaître sans leur persévérance.

Désormais présent à l’international, la pérennité de l’entreprise est assurée pour les années à venir. D’autant plus que l’aventure de cette société continue en se reposant sur ce qui a fait son succès : des produits de qualité issus autant que possible dans leur région d’origine.

Sucre (origine France) 99%, décoction d'Orge (origine France) 1%.

Contient gluten. Peut contenir des traces de fruits à coque, sésame, oeuf, moutarde, sulfites, arachides.

Pour 100g :

Energie : 1660 KJ / 391 Kcal

Matières grasses : 0,2g dont acides gras saturés 0,0g

Glucides : 97,2g, dont sucre: 85,7g

Fibres alimentaires : 0,0g

Protéines : 0,63g

Sel : <1g

5 | 5

1 avis client(s)

100% des clients recommandent ce produit.

100%
0%
0%
0%
0%
Voir l'attestation de confiance
  • Pour plus d'informations sur les caractéristiques du contrôle des avis et la possibilité de contacter l'auteur de l'avis, merci de consulter nos CGU.
  • Aucune contrepartie n'a été fournie en échange des avis
  • Les avis sont publiés et conservés pendant une durée de cinq ans
  • Les avis ne sont pas modifiables : si un client souhaite modifier son avis, il doit contacter Avis Verifiés afin de supprimer l'avis existant, et en publier un nouveau
  • Les motifs de suppression des avis sont disponibles ici.
Tous les avis
×
5/5

Prendre le temps de déguster

Dominique H. publié le 31/05/2022 suite à une commande du 07/05/2022

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Vous aimerez aussi...

ZAN - saveur Menthe

ZAN - saveur Menthe

Occitanie

L’original « Zan » réglisse et menthe. Indissociable de nos souvenirs d’enfance, mais aussi une spécialité de la ville d’Uzès.

Prix 1,20 €
Fagot Bâtons de Rouen - 3 x 60g

Fagot Bâtons de Rouen - 3x60g

Normandie

Les fameux bâtons aromatisés au bon goût de pommes de Normandie. Une confiserie Royale née à Rouen en 1550.

Prix 11,50 €
Sucette à l'Anis

Sucette à l'Anis

Normandie

La sucette au parfum envoûtant qui a inspiré Serge Gainsbourg...

Prix 0,50 €
bonbonnière sucre d'orge

Sucre d'Orge véritable -...

Ile de France

Le véritable Sucre d’orge des Religieuses de Moret-sur-Loing, dans sa bonbonnière originale.

Prix 5,60 €
Pastilles Réglisse - Boîte de poche
  • Nouveau !

Pastilles Réglisse

PACA

Certainement le plus célèbre bonbon à la réglisse de son épique.

Prix 1,95 €
Pâte vanillée à la réglisse

Pâte vanillée à la Réglisse

Occitanie

Une pâte souple et aérée, à base de sève d’acacia qui offre un subtil mélange de réglisse et de vanille naturelle.

Prix A partir de 3,00 €
chuques du nord individuel

Chuques du Nord

Hauts-de-France

La spécialité du nord au café, fourrée au caramel.

Prix A partir de 3,80 €
Les Caramels Lorrains ©
  • Nouveau !

Les Caramels Lorrains ©

Grand Est

Les caramels Lorrains : miel, mirabelle, bergamote et sel de Lorraine ! Et toujours l’inimitable « goût Lalonde » !

Prix 9,60 €
Bergamote de Nancy - IGP
  • Nouveau !

Bergamote de Nancy I.G.P,...

Grand Est

Cette confiserie à l'essence naturelle de bergamote est unique et incomparable. Ce qui lui vaut les durables faveurs de ses amateurs

Prix 5,95 €
Anis de Flavigny Réglisse

Anis de Flavigny - RÉGLISSE...

Bourgogne-Franche-Comté

Une véritable graine d'anis dragéifiée et parfumée à la réglisse, dans son emballage original

Prix 1,95 €
Berlingot de Carpentras - Saveurs Provence

Berlingot de Carpentras -...

PACA

400g. Saveurs Provence : cerise, fraise, melon, lavande. L’un des plus anciens Berlingots de France, nés à Carpentras.

Prix 5,65 €
Anis de Flavigny parfum Violette 18g

Anis de Flavigny - VIOLETTE

Bourgogne-Franche-Comté

Une véritable graine d'anis dragéifiée et parfumée à la violette, dans son emballage original

Prix A partir de 1,95 €
Bonbon Croibleu

Croibleu

Hauts-de-France

Un petit bonbon fort à la sève de pin, qui procure une sensation de fraîcheur intense.

Prix A partir de 4,80 €
Berlingots de Carpentras -Saveur assorties

Berlingot de Carpentras -...

PACA

Assortiment : café, citron, orange, anis, melon, cerise, fraise, lavande. L’un des plus anciens Berlingots de France, nés à Carpentras.

Prix 6,95 €