Pastille du Mineur

Hauts-de-France - Confiserie du Nord - 1957

Ce bonbon de sucre cuit est noir comme du charbon, lisse et brillant. C’est un concentré d’extraits naturels de plantes. La pastille du mineur est particulièrement réputée et appréciée pour ses propriétés rafraîchissantes. Son goût est incomparable.

Poids net 150g

3,50 €
En stock
Ingrédients rigoureusement sélectionnés
Ingrédients rigoureusement sélectionnés
Artisanat Français
Artisanat Français

En savoir plus

La pastille du mineur est un bonbon aux extraits naturels de plantes, dont la couleur noire et la forme ovoïde évoque de façon assez fidèle le boulet de charbon. 

 

Une confiserie ancrée dans la culture régionale

La comparaison avec le charbon et la mine s’arrête cependant là, car la pastille du mineur est un bonbon aux plantes dont le goût puissant et unique est très rafraîchissant et aérien. Il est obtenu grâce à un cocktail inédit de plantes aromatiques parmi, entre autres, eucalyptus, menthe et anis étoilé.

  

Un bonbon inspiré d’une recette indienne

Il s’agit, à l’origine, d’une recette indienne de sirop qui utilisait les vertus médicinales des plantes pour dégager les voies respiratoires. Par le plus grand des hasards, cette recette arriva dans la région du Nord. En 1914, pendant la première guerre mondiale, un officier britannique fut hébergé par la famille Verquin, boulanger-pâtissier à Neuville-en-Ferrain (département 59). À son départ et afin de les remercier de leur hospitalité, cet officier – qui avait préalablement séjourné aux Indes – leur transmit une recette de famille qui n’était autre que celle du fameux sirop indien.

Après la Deuxième Guerre mondiale, Georges Verquin, un des deux fils du couple de boulangers, se spécialise en confiserie et suit ainsi un chemin différent de celui de son frère qui, lui, reprend la branche biscuiterie de l’affaire familiale.

 

Création de la Pastille du Mineur en 1957

Il a l’idée, en 1957, de créer un bonbon qui compenserait l’envie de fumer durant les longues heures de travail dans les mines (une activité encore importante dans le Nord-Pas-de-Calais au milieu du XXe siècle) et provoquerait une agréable sensation de fraîcheur. 

En raison du grisou (un gaz composé essentiellement de méthane), il était en effet interdit de fumer dans les mines, et l’atmosphère confinée et emplie de poussières de charbon mettait à rude épreuve les voies respiratoires des mineurs de fond.

Se souvenant de la recette indienne restée jusque-là dans un tiroir, il s’en inspire pour mettre au point une pastille à sucer conforme à son idée. Elle rencontre un succès immédiat auprès des mineurs qui la consomment avec un réel bénéfice pendant le travail. Et, en plus, elle ressemble à un boulet de charbon : la pastille du mineur était née !

 

L’heure du succès

Ce cercle restreint des consommateurs s’élargit progressivement à d’autres amateurs de fraîcheur intense et la pastille du mineur devient un vrai « produit régional », et le bonbon phare de la marque VERQUIN Confiseur.

« C’est un produit régional qui a trouvé une envergure nationale », se félicite Luc-Pierre alors PDG de l’entreprise « VERQUIN » et petit fils de Georges Verquin, avec un million et demi de paquets de pastilles vendus chaque année, que ce soit avec la recette traditionnelle, ou depuis quelques années, avec une recette sans sucre.

Une belle histoire familiale, économique, sociale et gourmande.

Le fabricant

De VERQUIN à la "Confiserie du Nord"

 

 La première confiserie « VERQUIN » a été ouverte en 1895 à Tourcoing par Henri et Élodie Verquin. A cette époque le couple n’avait pas donné leur nom à leur entreprise. 

 C’est en 1912 que la confiserie-pâtisserie VERQUIN est créée par Henri VERQUIN, dans la ville de Neuville-en-Ferrain, à proximité de Tourcoing.

 En 1952, deux des frères VERQUIN décident de séparer les activités de confiserie et de Pâtisserie. 

 Georges VERQUIN conserve et développera la partie confiserie. L’activité était alors très artisanale et tout était réaliser à la main.

 

VERQUIN se spécialise dans les "Bonbons forts"

En 1958 Georges VERQUIN crée son bonbon phare, la fameuse Pastille du Mineur. Le bonbon est élaboré à partir d'une recette de cocktail de plantes indiennes, offerte par un officier anglais que la famille a hébergé pendant la Première Guerre mondiale. 

Le bonbon très fort connaît un vif succès auprès des mineurs. Ce bonbon noir en forme de galet qui dégage les bronches est très rafraîchissant. 

Mais la Même Année, Georges VERQUIN décède brutalement. Son fils, reprend les affaires de son père et la développe. 

En 1968, il compte déjà cinquante salariés. 

Son objectif est de distribuer ses confiseries via la « grande distribution » de l’époque et la confiserie prend le virage industriel. 

 

VERQUIN en quelques dates 

En 1999 La Maison VERQUIN rachète la confiserie Kesteloot, située à Croix, dans l'agglomération lilloise en 1963 et qui n’est autre que l’inventeur du célèbre bonbon la Croibleu inventé en 1950 

L’entreprise reste familiale, avec 3 produits phares dans son catalogue : Les bonbons Croibleu, les Pastilles du mineur et les « Têtes brûlées » bien connues par nos enfants.

 

En 2002, c’est Luc-Pierre VERQUIN âgé de 30 ans, qui prend la direction générale de l'entreprise. Il représente la quatrième génération de VERQUIN à la tête de cette confiserie.

Restée spécialisée dans les bonbons « forts » depuis les pastilles du Mineur, la confiserie VERQUIN développe ses ventes à l’internationale. 

 

En 2010 VERQUIN continue sa croissance en rachetant la « Société européenne de confiserie » basée à Neuville-en-Ferrain. C'est un retour aux sources, là où la boulangerie VERQUIN avait vu le jour en 1912. Ce rachat permet à VERQUIN d‘acquérir la marque Titoon's.

 

En 2020 VERQUIN à racheter un autre groupe familial, « Sucralliance » et la nouvelle entreprise porte désormais le nom de « Confiserie du Nord ».

Sirop de glucose, sucre, arôme naturel d’eucalyptus et autres arômes naturels, colorants : charbon végétal médicinal. Agent d’enrobage : cire de carnauba. 

À conserver à l’abri de la chaleur et de l’humidité.

Peut contenir des traces de lait et de fruits à coques

Valeurs nutritionnelles pour 100 g

 

Énergie 1646 kJ - 387 kcal

Matières grasses : < 0,5 g

Dont acides gras saturés : 0,5 g

Glucides : 96 g

Dont sucres : 58 g 

Protéines : 0 g

Sel : 0,02 g

5 | 5

3 avis client(s)

100% des clients recommandent ce produit.

100%
0%
0%
0%
0%
Voir l'attestation de confiance
  • Pour plus d'informations sur les caractéristiques du contrôle des avis et la possibilité de contacter l'auteur de l'avis, merci de consulter nos CGU.
  • Aucune contrepartie n'a été fournie en échange des avis
  • Les avis sont publiés et conservés pendant une durée de cinq ans
  • Les avis ne sont pas modifiables : si un client souhaite modifier son avis, il doit contacter Avis Verifiés afin de supprimer l'avis existant, et en publier un nouveau
  • Les motifs de suppression des avis sont disponibles ici.
Tous les avis
×
5/5

Hummmmm

Arnaud S. publié le 01/07/2022 suite à une commande du 07/06/2022

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

5/5

découverte, pas mal du tout!

Jean-Pierre G. publié le 30/06/2022 suite à une commande du 06/06/2022

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

5/5

Très bon qualité prix

Jacqueline P. publié le 28/05/2022 suite à une commande du 04/05/2022

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Vous aimerez aussi...

Pain de Zan à l'Anis

ZAN - saveur Anis

Occitanie

L’original « Zan » réglisse et anis. Indissociable de nos souvenirs d’enfance, mais aussi une spécialité de la ville d’Uzès.

Prix 1,20 €
chique boudet citron

Chique - Citron

Occitanie

Une sucette « Spéciale Gourmand » de 35g, qui bénéficie du savoir-faire de la maison Boudet de Pézenas

Prix 1,30 €
Bateaux Lisse à la Violette - Pure Gomme

Bateaux Lisse à la Violette...

Occitanie

Le bateau lisse à la violette est un délicieux mélange entre gomme d’acacia, douce réglisse et envoutante violette.

Prix 4,95 €
Bâton de Rouen / Sucre de Pomme- 60 g

Bâton de Rouen - 60 g

Normandie

Les fameux bâtons aromatisés au bon goût de pommes de Normandie. Une confiserie Royale née à Rouen en 1550.

Prix 3,85 €
chique boudet café

Chique - Café

Occitanie

Une sucette « Spéciale Gourmand » de 35g, qui bénéficie du savoir-faire de la maison Boudet de Pézenas

Prix 1,30 €
Berlingot de Carpentras - Saveurs Provence

Berlingot de Carpentras -...

PACA

400g. Saveurs Provence : cerise, fraise, melon, lavande. L’un des plus anciens Berlingots de France, nés à Carpentras.

Prix 5,65 €
Boite Grisettes de Montpellier 220g

Grisettes de Montpellier -...

Occitanie

Les Grisettes de Montpellier L’une des plus anciennes confiseries françaises.

Prix 9,95 €
baton sucre d'orge

Sucre d'Orge de Moret - Bâton

Ile de France

Le véritable Sucre d’orge des Religieuses de Moret-sur-Loing. Inimitable !

Prix 1,95 €
Bergamote de Nancy - IGP
  • Nouveau !

Bergamote de Nancy I.G.P,...

Grand Est

Cette confiserie à l'essence naturelle de bergamote est unique et incomparable. Ce qui lui vaut les durables faveurs de ses amateurs

Prix 5,95 €
Chique Boudet réglisse

Chique - Réglisse

Occitanie

Une sucette « Spéciale Gourmand » de 35g, qui bénéficie du savoir-faire de la maison Boudet de Pézenas

Prix 1,30 €
auzier fumeurs réglisse

Fumeurs

Occitanie

Le petit bonbon au puissant mélange de réglisse, de menthe et d’eucalyptus

Prix 4,50 €
Berlingot de Carpentras - Saveurs assorties

Berlingot de Carpentras -...

PACA

Saveurs Assorties 200g : citron, orange, anis, melon, cerise, fraise, café, lavande. Le plus anciens Berlingots de France .

Prix 3,40 €
sucettes coquelicots sauvages

Sucette au Coquelicot sauvage

Ile de France

Une sucette au bon goût de coquelicot sauvage de Nemours comme il se doit.

Prix 0,50 €
ZAN - saveur Menthe

ZAN - saveur Menthe

Occitanie

L’original « Zan » réglisse et menthe. Indissociable de nos souvenirs d’enfance, mais aussi une spécialité de la ville d’Uzès.

Prix 1,20 €