Anis de Flavigny - VIOLETTE

Bourgogne-Franche-Comté - Les Anis de Flavigny - Recette de 1591

Les véritables anis de l'Abbaye de Flavigny, délicatement parfumés à la VIOLETTE, dans leurs étui d’origine de 18 grammes ou de 50 grammes.

 Au XVIème siècle, l’Anis vert, déjà célèbre depuis le moyen-âge pour ses vertus curatives, est transformé en un petit bonbon de sucre blanc, tout rond, renfermant une graine d'anis dragéifié.

On doit ce délicat bonbon aux Moines de l’Abbaye de Flavigny et à leur grande patience. En effet, au XVIème siècle, il fallait 6 mois de travail pour réaliser cette confiserie, contre 15 jours aujourd’hui…

 Aujourd'hui les anis sont déclinés en différents parfums

Conditionnement
1,95 €
En stock
Végan
Végan
Entreprise du Patrimoine Vivant
Entreprise du Patrimoine Vivant
Artisanat Français
Artisanat Français

En savoir plus

L’anis de l’abbaye de Flavigny est un bonbon d’un gramme constitué d’une graine d’anis en son cœur, de sucre de betterave et d’un arôme naturel de violette qui lui procure un grand équilibre de goûts.

 

Les origines de ce bonbon : 

 

Des écrits attestent que l’Anis de l’abbaye de Flavigny est fabriqué depuis 1591 par les moines. Ces bonbons étaient offerts aux hôtes séjournant à l’abbaye, mais également aux voyageurs de passage dans la ville voisine de Semur-en-Auxois.

 

La naissance de ces bonbons à l’anis pourrait même être encore plus ancienne. On parle de 719, date de création de l’abbaye.

 

Les Anis de Flavigny aujourd'hui :

 

Vérité ou légende, en tout cas, les bonbons à l’anis sont encore fabriqués de nos jours dans l’ancienne abbaye du village de

Flavigny par la petite entreprise artisanale appartenant depuis des générations à la famille Troubat? Cette entreprise est la seule fabrique d’anis de Flavigny depuis 1923.
Elle perpétue la tradition avec une production d’environ 250 tonnes par an.

 

 

La fabrication des Anis de Flavigny :

 

La fabrication de cette petite dragée relève d’un savoir-faire et d’une recette inchangés depuis plus de quatre siècles.

S’il est possible de visiter la fabrique, on ne peut cependant pas y observer toutes les étapes de fabrication, car quinze jours sont nécessaires pour faire naître le bonbon.

La fabrication des bonbons débute par la sélection de graines d’anis, que l’on dépose ensuite dans de grandes bassines à dragées (que l'on appelle une turbine). Les graines roulent et sont progressivement enrobées de couches successives de sirop de sucre parfumé.

À l’image d’une boule de neige, la confiserie grossit jusqu’à l’obtention d’un bonbon d’environ 1 gramme.

Le procédé nécessite beaucoup d’attention. Il ne faut pas faire de « double » (des bonbons jumeaux qui se seraient collés l'un à l'autre). Il faut aussi rester vigilant durant toute la fabrication pour que chaque bonbon soit bien lisse.

 

Un bonbon qui a toujours été moderne :

 

Les écrits nous apprennent que les Anis étaient très appréciés dès le 16ème siècle. Ce bonbon a également connu un renouveau dans le Paris des années 1930, puisqu’il faisait partie des friandises (avec le chocolat Menier) vendues dans les premiers distributeurs automatiques du métro parisien.

 

Aujourd'hui, les anis de l’abbaye de Flavigny s’exportent partout en Europe, mais également dans le monde entier vers les États-Unis, le Canada, le Chili, le Brésil, et le Japon.

Toujours dans son emballage illustré d’un berger et d’une bergère bourguignons, la belle histoire d’amour de ces deux personnages est déclinée sur toute la collection des différentes boîtes d’arômes toujours naturels, que nous vous proposons également à la vente sur notre site.

 

Le fabricant

L’histoire des petits bonbons à l’anis commence par celle d’un lieu sacré…

L’abbaye de Flavigny a été créée en 719, certainement par le Père Waré. C’est aujourd’hui l’un des plus anciens bâtiments religieux de France.

La petite entreprise artisanale de la famille Troubat propose, en plus de ses délicieux bonbons, une visite de leurs ateliers dans l’ancienne abbaye bénédictine. En allant leur rendre visite, vous pourrez profiter d’une exposition permanente ainsi que de la visite des cryptes carolingiennes.

Le village médiéval de Flavigny-sur-Ozerain est également classé parmi « les plus beaux villages de France ». Vous ne vous déplacerez donc vraiment pas pour rien !

 

Elle se poursuit par celle de l’Anis….

En 812, Charlemagne, Roi des Francs, ordonne que l’anis soit cultivé dans les couvents et les monastères. 

Il est difficile aujourd’hui de ne pas y voir un lien ! Est-ce déjà à cette époque que les moines eurent l’idée de dragéifier la petite graine d’anis que l’on appellera Anis de Flavigny ?

Dans tous les cas, entre incendies et occupation anglaise, ce n’est qu’en 1591, que l’on retrouve la preuve de l’existence des délicieux Anis de Flavigny. 

Dès cette époque, les petits bonbons sont distribués aux hôtes de marque par la ville. Ce qui laisse penser qu’ils ont acquis une notoriété bien avant cette date. 

 

Un bonbon régulièrement offert aux notables

Offrir des bonbons ne date pas d’hier ! 

Ainsi en 1660 Anne d’Autriche se voit offrir « 6 livres de confitures sèches (que l’on appelle aujourd’hui pâte de fruits), 4 livres de dragées, et 3 livres et demie d’Anis enrobés dans du sucre ».

En 1700, le Prince de Condé reçoit 4 douzaines d’Anis de Flavigny, puis 24 boîtes en 1703…

 

La naissance d’une Marqu

En 1792 les moines fuirent le bâtiment qui est vendu comme bien national et une partie de l’église est détruite.

Néanmoins, des habitants de Flavigny décident de poursuivre la fabrication des Anis, au cœur de l’ancienne abbaye.

En 1896, Monsieur Galimard achète l’abbaye et l’ensemble des fabriques d’Anis pour  les regrouper en une seule, au cœur de l’abbaye.

1923 Jean Troubat reprend la fabrique d’Anis, succédant ainsi à la famille Galimard. Il a l’idée de vendre ses bonbons dans les premiers distributeurs automatiques des gares et des métros. 

Il les vend aussi dans les premiers “grands magasins” de Paris, dans les fêtes foraines et les cinémas. 

En 1928, il fabrique 80 tonnes d’Anis par an et en vend déjà à l’étranger. 

 

Une histoire de Famille 

Nicolas Troubat prend la relève de son père Jean en 1965. Il porte la d’Anis à 250 tonnes par an, en conservant la même méthode de fabrication, toujours au sein de l’ancienne abbaye. Il amassera les récompenses comme le “Ruban bleu Intersuc”, ou le “Prix Montgolfier” pour avoir su allier tradition et modernité.

En 1990, c’est Catherine Troubat qui prend à son tour le relais, accompagnée par sa sœur. Les succès se poursuivent et s’enchainent…

En 1992, les Anis de Flavigny® reçoivent le label “Site remarquable du goût”. En 2013, les vestiges de l’abbaye sont classés Monument historique et en 2016, la fabrique obtient le label d’Entreprise du Patrimoine Vivant.

 

Les Anis de Flavigny® aujourd’hui

Les Anis se déclinent désormais en plusieurs parfums toujours naturels : à la rose, au cassis, au citron, à la fleur d’oranger, au gingembre, à la mandarine, à la menthe, à la réglisse ou encore à la violette !

Vous les trouverez également en 2 tailles différentes. 

Mais pour les gourmands, suivez-les conseils de la famille Troubat pour qui les Anis se dégustent deux par deux pour mieux exalter leurs parfums en bouche.

Sucre, arôme naturel d'anis étoilé et une graine d'anis vert (0.2%) au cœur du bonbon.

AUCUN ALLERGENE.

Vous aimerez aussi...

sucettes coquelicots sauvages

Sucette au Coquelicot sauvage

Ile de France

Une sucette au bon goût de coquelicot sauvage de Nemours comme il se doit.

Prix 0,95 €
Mini fourré au coquelicot de Nemours

Bonbon fourré au coquelicot...

Ile de France

Le célèbre bonbon au Coquelicot de Nemours dans une version fourrée

Prix A partir de 3,80 €
Boules de Gomme aux fruits

Boules de Gomme aux fruits

Occitanie

La boule de Gomme de Montpellier, à la pure gomme d'acacia, aux parfums naturels de fleurs ou de fruits

Prix A partir de 3,80 €
Anis de Flavigny Parfum Rose

Anis de Flavigny - ROSE

Bourgogne-Franche-Comté

Une véritable graine d'anis dragéifiée et parfumée à la rose, dans son emballage original

Prix 1,95 €
Pâte vanillée à la réglisse

Pâte vanillée à la Réglisse

Occitanie

Une pâte souple et aérée, à base de sève d’acacia qui offre un subtil mélange de réglisse et de vanille naturelle.

Prix A partir de 3,00 €
Réglisse au miel

Réglisse au miel

Occitanie

Un bonbon né en 1890 à Montpellier, qui allie les bienfaits de la gomme et de la réglisse à la douceur du miel.

Prix 2,30 €
Bateaux Lisse à la Violette - Pure Gomme

Bateaux Lisse à la Violette...

Occitanie

Le bateau lisse à la violette est un délicieux mélange entre gomme d’acacia, douce réglisse et envoutante violette.

Prix 4,95 €
Anis de L'Abbaye de Flavigny menthe

Anis de Flavigny - MENTHE...

Bourgogne-Franche-Comté

Une véritable graine d'anis dragéifiée et parfumée à la Menthe forte, dans sa célèbre boite ovale

Prix 3,50 €
baton sucre d'orge

Sucre d'Orge de Moret-sur...

Ile de France

Le véritable Sucre d’orge des Religieuses de Moret-sur-Loing. Inimitable !

Prix 1,95 €
Anis de Flavigny - Parfum Citron

Anis de Flavigny - CITRON

Bourgogne-Franche-Comté

Une véritable graine d'anis dragéifiée et parfumée au Citron, dans son emballage original

Prix 1,95 €
Anis de L'Abbaye de Flavigny café

Anis de Flavigny - CAFÉ

Bourgogne-Franche-Comté

Une véritable graine d'anis dragéifiée et parfumée au café, dans son emballage original

Prix 3,50 €
Chique Boudet réglisse

Chique - Réglisse

Occitanie

Une sucette « Spéciale Gourmand » de 35g, qui bénéficie du savoir-faire de la maison Boudet de Pézenas

Prix 1,20 €
Baton de Rouen - Sucre de pomme

Bâton de Rouen - Sucre de...

Normandie

Les fameux bâtons aromatisés au bon goût de pommes de Normandie. Une confiserie Royale !

Prix A partir de 1,80 €
Anis de L'Abbaye de Flavigny fleur d'oranger

Anis de Flavigny - FLEUR...

Bourgogne-Franche-Comté

Une véritable graine d'anis dragéifiée et parfumée à la fleur d'oranger, dans son emballage original

Prix 3,50 €
Sujets à la Réglisse - pure Gomme

Sujets à la Réglisse

Occitanie

Les véritables Sujets à la Réglisse de notre enfance - Pure Gomme d'acacia

Prix A partir de 4,05 €